Les orientations budgétaires du Grand Avignon

Faire face aux contraintes financières et aux charges tout en préservant la capacité d’investissement et le développement dynamique du territoire telle est la ligne directrice des orientations budgétaires du Grand Avignon.

Comprendre le budget du Grand Avignon

Le budget consolidé du Grand Avignon est constitué d'un budget principal et de 15 budgets annexes.

Le budget principal porte sur la gestion des services publics relevant de l’administration directement alors que les 15 budgets annexes concernent tous les services publics spécifiques : eau et assainissement, transports urbains, collecte et traitement des déchets, Opéra Grand Avignon et tourisme...

Le compte administratif présente le bilan des recettes et dépenses de l’année passée.

Le budget primitif permet d’évaluer les recettes et d’autoriser les dépenses de l’année à venir. Chaque secteur est scindé en deux : une part est dédiée au fonctionnement, l’autre aux investissements.

Chaque année la répartition et les choix sont adoptés collégialement en Conseil Communautaire.

 

Le budget du Grand Avignon en 2019

Le budget 2019 a été adopté le 8 avril 2019.

Le bien-être des habitants et la construction d'un avenir durable sont les objectifs prioritaires des choix engagés. Augmenté de 3 millions d'euros par rapport à l'exercice précédent, il inscrit 119 millions d'euros d'investissement et 232 millions d'euros en fonctionnement au budget consolidé, soit un total de 351 millions d'euros. Avec plus de 102 millions d'euros, le budget annexe le plus élevé est celui des transports. Il finance le fonctionnement du réseau de transports du Grand Avignon, et les investissements tels que le tram ou les lignes de bus à haute fréquence Chron'hop. L'engagement du Grand Avignon dans le déploiement des mobilités douces est une des orientations fortes du budget qui prévoit un investissement de 62 380 € en 2019.

Le budget principal du Grand Avignon s'appuie sur une progression des recettes de +2,3% et une maîtrise des charges courantes et de personnel. Il prévoit, à taux d'imposition constants, une augmentation du produit fiscal de 2,4%, ainsi qu'une hausse des dotations de l'Etat, inversant ainsi la courbe des 5 dernières années au cours desquelles les dotations avaient diminué (de 39,2 millions d'euros en 2013 à 30,8 en 2018). En 2019, elles s'établiront à 31,6 millions. 

La dette globale s'élève à 140,7 millions d'euros. 

 

Les recettes et les dépenses

Sources principales de recettes :

  • Fiscalité (Taxe d'habitation, CFE, TASCOM, CVAE, TEOM)
  • Dotations, subventions et participation
  • Services publics : eau, assainissement, Opéra, transport, collecte des ordures ménagères...
  • Produits financiers

Sources principales de dépenses : 

  • Charges de personnel
  • Charges de gestion courante
  • Dotations aux communes
  • Subventions et cotisations
  • Dettes
  • Equipements

Télécharger